logo eGrammaire

 En observant les événements qui reviennent régulièrement : les saisons, les fêtes et anniversaires que l'on célèbre, la déclaration d'impôts à remettre.  Aux enfants de notre entourage qui vieillissent et grandissent, et à qui il faut régulièrement acheter de nouveaux vêtements, de nouvelles chaussures.  Aux signes de vieillissement que l'on remarque chez nos proches ou sur nous-mêmes : l'apparition des rides, les réflexes de moins en moins rapides, la perte de force et de vitesse, la perte de mémoire etc. Ainsi, le temps de chacun s'écoule, et nous suivons son mouvement inexorable sans pouvoir ni l'arrêter ni le remonter. Seule la pensée, le souvenir peuvent remonter le temps, virtuellement, en observateur, sans pouvoir rien y changer. De même, alors que le futur du physicien n'existe pas, il envahit la vie de tout un chacun. On souscrit des assurances " au cas où ", on prépare ses vacances, ou son avenir en choisissant une filière dont on espère qu'elle nous amènera quelque part, certains font leur testament ou préparent leurs propres obsèques. Comme on a des actions passées ou présentes, on envisage des actions futures sans toutefois savoir si elles auront lieu comme prévu : la zone de vacances est inondée par un tsunami, une révolution se déclenche dans la région visée, on glisse sur une peau de banane et on se casse la jambe avant les vacances de ski, bref, le futur, que l'on nommera pour la circonstance destin, nous joue des tours. Mais nos projets font partie de notre vie, à nos risques et périls. Le temps des linguistes. temps objectif Notre intérêt portant sur la conception du temps et son expression dans la grammaire, nous nous limiterons plus modestement à une description qui corresponde à ce que nous, pauvres humains parlant le français, sommes capables de concevoir, et que nous avons envie de faire savoir à nos congénères par l'intermédiaire de notre langue commune. Cependant quelques détails du temps des physiciens sont susceptibles de nous intéresser :  La permanence de l'antériorité et de la postériorité, qui fait que si l'action A commence et s'arrête avant l'action B, A sera toujours antérieure à B, et B postérieure à A.  Le temps fabrique du présent, qui vient remplacer le présent précédent qui devient alors du passé.  Le fait que le futur n'existe pas, qu'il soit vide de toute action, et que même si nous préparons notre avenir, rien ne nous garantisse qu'il aura vraiment lieu ni qu'il sera conforme à nos souhaits entraîne donc un grand questionnement à son propos. Nous verrons que le français exprime souvent ses doutes quant au futur en utilisant le conditionnel ou le subjonctif au lieu du futur. temps subjectif Nous allons nous intéresser au temps des linguistes en étudiant les domaines suivants :  Codage et décodage linguistiques du texte parlé ou écrit  Les informations conceptuelles  Les informations procédurales  Les informations propositionnelles  La pragmatique linguistique et les informations extra-contextuelles  Les références propres à la langue (sens implicite, références linguistiques et conception du monde)  Les données socioculturelles  Savoir encyclopédique  Le locuteur (intentions, point de vue, compétence linguistique, connaissances extralinguistiques)  L'auditeur (intentions, compétence linguistique, connaissances extralinguistiques)

Wilmet fait aussi remarquer qu'en Amérique ou au Japon, on commence bien plus tard à apprendre la grammaire. Or, le temps et l'énergie nécessaires à son apprentissage dépendent évidemment de sa complexité. Les Américains, par exemple, sont moins stricts que les Britanniques. Les Français, eux, n'ont pas beaucoup de chance, car leur langue est compliquée : l'écrit est éloigné de l'oral, les accords sont nombreux et complexes, les conjugaisons difficiles, l'exigence d'une expression explicite (" Ce qui se conçoit bien s'énonce clairement " comme l'écrivait BOILEAU "), bannit l'implicite et la compréhension à demi-mot. Son apprentissage est donc plus long, et nécessite une soigneuse progression tenant compte de la pédagogie et de la didactique adaptées à l'âge des apprenants.

Une fois que l'on a lu cet article, on peut en déduire que la grammaire est beaucoup trop difficile pour être enseignée avant la quatrième, et on se demande quand on va nous proposer l'intervention d'une cellule psychologique devant traiter les apprenants et les enseignants traumatisés.

Choisissez un chapitre :


Présentation

sous chapitre :


Problème d'enseignement de la grammaire
Qu'attend-on d'une théorie des temps?
Plan de l'étude
Définitions du temps
Les mots porteurs de temps
Etude traditionnelle des temps
A la découverte des Tpt
Etude des temps en fonction des Tpt
Les Tpt à travers les temps
Le discours rapporté
Les subordonnées relatives
Les complétives par "que" ou "si"
Les subordonnées circonstancielles
Conclusion
Bibliographie

Pages à feuilleter...

<< précédente |<>| suivante >>

Nouvelles...

Le livre Theorie des Temps grammaticaux fondée sur les Traits pertinents temporels est disponible.

Le livre Enseignerles Traits pertinents temporels est disponible.