logo eGrammaire

Tpt6 : Notions de fenêtre temporelles


Les répétitions posent beaucoup plus de problèmes que l’on ne croit. En général, l’enseignant se contente d’expliquer que, dans le passé, les répétitions, que l’on nomme quelquefois habitudes, se mettent à l’imparfait, et c’est tout. Or, une répétition peut se trouver aussi bien à l’imparfait qu’au passé simple :

Dupont fumait 40 cigarettes par jours. Le médecin lui conseilla de réduire sa consommation.

Toute sa vie, Dupont fuma 40 cigarettes par jour.

Le problème est donc beaucoup plus complexe qu’il n’y parait. Nous allons voir cela de plus près. Voici d’abord le topogramme :


Topogramme du Tpt6


Voici le plan de nos réflexions, présenté dans un topogramme

Topogramme Tpt5

Fenêtres temporelles et procès latents

La notion de fenêtre temporelle permet de traiter le problème des répétitions, lesquelles jouent un rôle éminent dans le choix des temps simples du passé de l’indicatif, à savoir l’imparfait et le passé simple. La fenêtre temporelle permet d’unifier les problèmes suivants :

  • Début, fonctionnement et surtout fin des répétitions.
  • Différence entre occurrence et ensemble de la répétition.
  • Présence de procès latents, susceptibles d’être mis en route.
  • Utilisation pratique des répétitions.
  • Utilisation des temps.

Ce cahier des charges est une sorte de quadrature du cercle pour laquelle, contre toute attente, nous aurons une solution.


Pages à feuilleter...

<>| suivante >>

Nouvelles...

Le livre Theorie des Temps grammaticaux fondée sur les Traits pertinents temporels est disponible.

Le livre Enseignerles Traits pertinents temporels est disponible.